Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

18 mai 2010

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

couv_pancol_ecureuilsEnfin ! Voilà ma première critique littéraire sur ce blog ! Vous ne pensiez tout de même pas y échapper ? Non, parce que, en fait, j'avais déjà commencé à, plus ou moins, vous l'avouer le mois dernier mais moi, mon boulot, c'est l'édition. Alors forcément je fais partie de toutes ces droguées de bouquins qui consomment les livres comme d'autres les crocodiles Haribo. Du coup, je ne peux pas m'empêcher de venir ici et de mettre mon grain de sel en donnant mon avis sur ces nombreux ouvrages ingurgités.
En l'occurrence, le premier dont je voudrais vous parler, c'est le petit dernier de Katherine Pancol : Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. "Le fameux", me direz-vous. Il est vrai que celui-là, on ne pouvait pas le louper chez les libraires...

Tout d'abord, n'oublions pas que ce livre fait partie d'un triptyque. Il est la suite de Les yeux jaunes des crocodiles, paru en 2006, puis de La valse lente des tortues, paru en 2008. Katherine nous en pond un tous les deux ans donc. Dans ce troisième tome, elle bâti son roman comme les deux précédents. Nous suivons tour à tour chacun de ses personnages, tous attachants mais très différents, dont les vies s'entrelacent. Nous reprenons donc là où nous avions laissés nos héros. Cependant, Joséphine, la mère de famille devenue écrivain à succès, laisse la première place à sa fille Hortense, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Le fort caractère de celle-ci nous amuse, nous dope et nous gravissons avec elle les échelons de la gloire.
L'auteure a gardé son style léger et son regard friand des mille et un petits détails qui nous amusent et nous rapprochent sensiblement de ses protagonistes. C'est un livre qui nous offre ce que nous étions en droit d'attendre de lui. Il s'ouvre comme un paquet de bonbons, on y déguste plein de petites choses douces et sucrées et il se referme avant qu'on ait pu atteindre l'indigestion.
Personnellement, j'ai a-do-ré. L'écriture est légère, l'humour toujours présent et l'histoire vous porte tendrement. Que demander de plus?! Je serai capable d'attendre la suite de cette "histoire de vie" dont je ne me lasse pas.

En résumé,

On aime : L'écriture emplie d'imagination et d'émotion, la fraîcheur de l'histoire, l'évolution de ses acteurs.

On regrette : Certains personnages secondaires qui sont, peut-être, plus rébarbatifs. 

Posté par Gribouillimousse à 11:42 - Culture ? Pas si sûr... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire