Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

15 juin 2010

Paradis sur mesure

Paradis_sur_mesureIl y a quelques jours, j'ai acheté le dernier recueil de nouvelles de Bernard Werber. Je l'ai déjà fini. Vous me direz, 17 nouvelles, ça se lit vite ! Et puis... c'est pas du Proust non plus ! Peut-être mais moi j'aime bien son style. J'ai découvert cet auteur il y a très peu de temps. Deux ans environ. Normalement, ce n'est pas le type de lecture que je recherche. Cependant, je dois bien admettre que ma première découverte Les Thanatonautes m'avait fait le plus grand effet. Je dirais même que j'avais l'impression qu'il mettait en mot "l'au-delà" comme je me l'imaginais, intrinsèquement, depuis ma petite enfance. J'ai continué avec sa trilogie du cycle des Dieux qui m'a beaucoup amusée. Ensuite j'ai avalé Le Père de nos pères, L'encyclopédie du savoir relatif et absolu (très drôle) jusqu'au Miroir de Cassandre (le petit dernier de 2009). Bref, tout ça pour vous dire que j'ai bouffé du Werber ces derniers mois et avec plaisir en laissant de côté mes préjugés de petite snob littéraire.

Et ce Paradis sur mesure alors ? Il donne quoi ?

Bon, déjà ce sont des nouvelles. Il y en a 17 qui s'alternent sur deux thèmes : le passé probable et le futur possible. Je reconnais qu'à la base, je ne suis pas une fanatique de ce genre de format. En l'occurrence, il ne me gêne pas (trop). Les quatre histoires sur le passé sont à la première personne. Il paraît que certaines sont même autobiographiques; ce que j'ai du mal à croire étant donné le rocambolesque de la chose. 2 ou 3 histoires sont des intermèdes, de petits sketches de quelques pages. Les autres, les plus intéressantes à mon goût, parlent d'un futur rarement réjouissant. Il y développe un avenir sans hommes (avec un petit h), sans souvenir du passé ou encore sans aucune machine à moteur où la pollution est interdite.
Comme vous avez, peut-être, pu le ressentir dans mon ton, je ne suis pas emballée. Je trouve que Werber s'est un peu trop laissé vivre sur le coup. Il est tombé dans ses travers et dans la facilité. On retrouve beaucoup de clins d'oeil sur des sujets qui lui tiennent à coeur mais qu'il avait déjà développé, mieux que ça, dans ses livres précédents. Certains personnages sont également trop ressemblant à certains qu'on avait déjà rencontrés dans ses ouvrages ultérieurs. Pour tout vous dire, je me demande même si certaines de ces nouvelles n'étaient pas, tout simplement, des ébauches de certains romans qui sont déjà parus. On ne peut donc pas dire que l'auteur nous émerveille, cette fois-ci, par son imagination sans limite. Ca fait un peu réchauffé tout ça.
Cependant, certaines nouvelles se détachent un peu du lot. J'ai spécialement apprécié l'une d'entre elles intitulée Ca va vous plaire. Il y présente un personnage en pleine rébellion contre notre système de consommation qui, par le biais de sondages, met une étiquette sur chaque personne et chaque personne dans des cases. Malgré tout, le sujet n'est pas très original et les 30 pages sont amplement suffisantes pour développer le sujet. On en ferait pas un livre à part entière. 

Alors, bien sûr, l'humour arrive encore à se glisser au détour d'une ligne. Certaines images servies, même réchauffées, laissent encore parler l'imagination. Cependant, à force, tout laisse à penser que Bernard prend un peu la grosse tête et qu'il a fait le tour de sa "nouvelle littérature". On lui laisse encore le bénéfice du doute et on attend le prochain qui devrait sortir en octobre 2010.

En résumé,

On aime : L'imagination de Werber, quelques pointes d'humour par-ci par-là. 

On regrette : La sensation de réchauffé, certaines histoires non-abouties. 

Paradis sur mesure
Bernard Werber
Livre de poche
7,50 euros

Posté par Gribouillimousse à 11:35 - Culture ? Pas si sûr... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire