Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

07 juin 2010

La vraie vie des jolies filles

capucine_motte_la_vraie_vie_des_jolies_filles_Ca y est, je viens de finir le petit premier de Capucine Motte : La vraie vie des jolies filles. Avec un titre comme celui-là, je ne pouvais pas me permettre de passer à côté de ce livre et de ne pas en parler sur ce blog très féministe féminin !

Dans son premier roman, l'auteure nous dévoile la vie d'une jeune femme de 24 ans, Camille Corday, qui a bien l'intention de se faire une vie dorée en atterrissant tout en haut de l'échelle sociale pour y être connu et reconnue. Seulement voilà, notre héroïne vit dans un studio parisien, sort tout juste de l'école du Louvre et n'a pas, à proprement parler, un avenir tout tracé. Elle décide donc de brûler les étapes en mettant la main sur un riche héritier (en voilà une idée qu'elle est bonne !).
Camille va donc se lancer à la conquête du bon parti en mettant de côté l'amour, la franchise, l'effort, le travail et, au bout du compte, le bonheur. Nous voilà embarqués avec elle pour les Etats-Unis avec un américain fortuné, Niels Phileas, où bien des surprises et des déceptions l'y attendent. Bien sûr, l'histoire serait trop simple si, en cours de route, elle ne rencontrait pas un homme qui bouleverse ses plans...

Si vous voulez mon avis de spécialiste (sinon tant pis pour vous) je dis que pour un premier roman c'est pas mal du tout. D'ailleurs le livre cartonne. On rentre dans l'histoire dès les premières lignes, son style affûté et acerbe nous ravit tout autant que sa description acérée des rupins. On ne résiste pas à la tentation de faire un rapprochement entre son roman et sa vie qui oscille entre New-York et Paris. Bref le ton est bon et la lecture est fluide. Seule fausse note à mon goût, l'histoire se finit en un claquement de doigts et on regrette sa précipitation dans les dernières pages.

En résumé,

On aime : Le cynisme de Capucine Motte, le tableau peint de la jet-set, les citations précédant chaque chapitre.

On regrette : La fin trop hâtive, un léger manque de nuance.

La vraie vie des jolies filles
Capucine Motte
Editions JC Lattès
18,50 euros


Commentaires

Poster un commentaire