Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

02 juin 2010

Sex and the city 2

Si nous parlions de ce film dont personne n'a pu échapper à la bande-annonce ?sex_and_thecity_2

Curieuse comme je suis, je n'ai pu m'empêcher d'embarquer une amie pour me rendre à l'avant-première de Sex and the City 2. Il fallait faire ça entre filles pour se mettre dans le bain du film... Me voilà donc partie avec une copine pour une soirée spéciale nanas. Car disons le tout de go, ce film n'est ab-so-lu-ment pas fait pour les mecs !

Assise bien au fond de mon fauteuil avec mes pop-corns, je suis donc allée retrouver Carrie (Sarah Jessica Parker), Samantha (Kim Cattrall), Charlotte (Kristin Davis) et Miranda (Cynthia Nixon) qui, cette fois-ci, s'éloignent à grandes enjambées de New York. On retrouve nos quatre protagonistes entrain de vivre le cap difficile des deux ans de mariage. Un peu stressées par les enfants Charlotte a besoin de faire une pause, au bout du rouleau notre grande avocate Miranda a besoin de prendre des vacances et Carrie est terrorisée par l'habitude canapé-télé-pantoufle qu'a pris son mec (comme quoi américains ou français les hommes sont tous les mêmes). Afin d'échapper à tout ça, les filles s'envolent, grâce à Samantha, vers Abu-Dhabi où une semaine luxueuse les attend. Les quatre amies échouent dans un palace où des aventures rocambolesques les attendent.
Bon, je ne veux pas trop en dire mais sachez que c'est très drôle. Carrie après avoir retrouvé son ex a une conception des fuseaux horaires qui n'appartient qu'à elle, Charlotte entretient un amour inconsidéré pour sa baby-sitter et bien sûr Samantha (ma préférée) continue de choquer par ses moeurs légères. Cette dernière apprendra d'ailleurs à ses dépens qu'à Abu-Dhabi tout ne se fait pas en public...

Cependant, vous me connaissez, il y a toujours un "mais". Ce film joue sur les clichés américains et ce n'est pas pour nous déplaire. Nous sourions tous quand Carrie demande "C'est quoi un Souk ?!" et qu'elle s'y rend habillée en princesse avec un petit haut Dior. En revanche, j'ai eu la désagréable sensation qu'en dénonçant les clichés, on nous en vendait d'autres dans le même temps... L'éloge de la femme libérée ne vivant que pour Bloomingdale's et son botox est un peu trop présente à mon goût, même si on se délecte des magnifiques robes que nos quatre complices portent, c'est un peu too much. En parallèle, plusieurs traits d'humour sont faits envers les femmes musulmanes et leur Niqab dont certains dont on se passerait bien... Ce n'est donc pas toujours très fin et même souvent un peu potache.
En ce qui concerne les surprises, on m'avait dit que Penelope Cruz et Liza Minelli devaient apparaître dans le film. La première est bien discrète, la seconde a un rôle plus drôle mais ne vous attendez pas à découvrir ses talents d'actrice dans ce film.

En gros, allez-y entre filles pour passer un bon moment carnavalesque, voir des tenues excentriques et écouter deux-trois bonnes réparties, comme Carrie sait nous les servir, du genre : "Tu savais que j'étais plus Coco Chanel que coq au vin en m'épousant". Pour le reste n'en attendez pas plus que ça, vous risqueriez d'être déçues. 


Commentaires

Poster un commentaire