Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

12 mai 2010

Bonne idée n°1 : La sophrothérapie

nuage_blancHier j'ai donc testé, un peu malgré moi, il faut bien l'avouer, la sophrothérapie. Comme je vous l'avais laissé entendre ici, je suis inscrite, grande sportive que je suis (ahem...) au Club Med Gym. J'étais partie, à la base, pour tester la piscine, dans laquelle je n'avais pas encore trempé ne serait-ce que le doigt de pied, alors que je vais être inscrite depuis bientôt cinq mois (quand je vous disais que j'étais une grande sportive...). Prête à entrer dans les fameux vestiaires du club, je m'arrête devant le planning des cours et découvre que je suis juste à l'heure pour, je vous le donne en mille, un cours de sophrologie. "Bah oui, mais c'est de Sophrothérapie qu'on parle là M'dame", allez-vous me dire. Oui je sais, je vais vous expliquer, deux minutes papillons !!!
Voyant donc ce cours de sophrologie et ne vivant que pour vous faire plaisir (si, si, je vous jure :-)), je fonce me changer pour assister à ce cours et découvrir ce truc à la mode qu'est la sophrologie. Résultat des courses, dès la première minute du cours, le prof, au débit sonore très lent, nous dit que nous allons faire de la sophrothérapie. "Ah ?!, Bon, très bien, je ne suis pas exigeante, voyez-vous. Moi, tant qu'on satisfait ma curiosité..."

Je vois donc tout le monde se préparer au cours et mettre ses petits tapis bleus par terre, s'en rouler un sous la nuque et se prendre sa couverture polaire. "Ah?, on va faire la sieste ? Ils vont couper le chauffage ?". Bon, en bon mouton que je suis, je copie sur ma voisine et fais pareil. Nous nous allongeons donc sur nos petits matelas et le cours commence...

Le prof nous explique alors de sa voix douce que le corps et l'esprit sont intimement liés, qu'en relaxant l'un, on soigne l'autre, qu'en en martyrisant l'un, l'autre trinque aussi. Il justifie ainsi les troubles psychosomatiques. Jusque-là d'accord, je suis. Nous allons donc, à cette fin, faire des exercices de respiration qui détendront le corps. Il nous informe aussi, que le but de cette séance sera d'inviter des gens à table afin d'apprendre à mieux se connaître. Là, en bonne terrienne que je suis, je réprime un rire en me disant que tout ce blabla pour rêver à une bonne bouteille de rouge et à une entrecôte entre amis n'était vraiment pas nécessaire. Cependant, ouverte d'esprit, je décide de jouer le jeu jusqu'au bout.
Nous commençons donc à respirer en gonflant l'abdomen en imaginant notre ventre "comme une fleur qui s'éclot et se referme doucement". C'est la respiration vitale, le "souffle de vie" dont nous reprenons conscience. Pour moi, qui respire toujours de manière saccadée comme toute bonne nana stressée du XXIe siècle, c'est un véritable exercice de concentration. Peu à peu mon souffle devient plus lent, plus contrôlé. Nous visualisons un "nuage blanc chargé de positif" que nous inspirons avec force, bloquons notre respiration jusqu'à n'en plus pouvoir et expirons ce nuage, devenu noir, en pensant à toutes nos angoisses que nous déchargeons.
Ensuite, notre professeur nous convie à prendre conscience de notre corps et à détendre chaque partie de celui-ci. D'abord nous traçons mentalement son contour. Ensuite il nous aide à relaxer la tête, du cuir-chevelu à la bouche qui s'entrouvre puis le dos, les vertèbres, l'abdomen, les cuisses jusqu'au bout des pieds. Mon corps se relâche; je réalise à quel point je suis tendue. A chaque expiration, le mot calme, énoncé par notre prof, prend une place dans mon cerveau.
Là, je dirais que le cours devient presque une séance d'hypnose. Nous ne devons plus qu'écouter sa voix et être au bord du sommeil. Personnellement, je suis bien détendue et me laisse aller à écouter ses paroles en me laissant bercer par ma respiration. C'est là que les "invités" débarquent. Nous nous imaginons chez nous, dans notre salon et attendons des invités dont nous ne savons rien. Pour chacun d'eux nous allons devoir savoir quelle forme prend cet invité, de quelle manière celui-ci se présente, où celui-ci s'assoit et comment il réagit par rapport aux autres invités. Ca frappe à la porte et derrière se trouve... ma conscience ! (Ca faisait longtemps que je ne l'avais pas vue celle-là.) Je dois visualiser quelle forme prend celle-ci. Etonnamment, je dois manquer d'imagination, je me vois moi mais en très "rabat-joie", les traits tendus presque durs. Je me serre la main (je pourrais être plus chaleureuse avec moi-même quand même) et ma conscience se place sur une chaise (alors qu'elle aurait pu se mettre sur le canapé du salon). Je la rejoins, elle est froide, l'ambiance est glaciale. Ca refrappe à la porte, je vais ouvrir et derrière (tenez-vous bien), se trouve mon corps. Alors là, contre toute attente, je découvre une grosse boule de fumée ou de nuage avec au centre une ampoule qui s'exprime en s'éclairant plus ou moins (je ne sais pas où je suis allée chercher tout ça moi). Il me dit bonjour en s'éclairant bien, il a l'air sympa et va s'assoir à l'autre bout du canapé (où je suis), face à ma conscience. Mon corps est sage, il salue ma conscience qui hoche de la tête froidement (Je viens de relire cette phrase et ça fait bizarre sorti du contexte). Je suis avec eux et me sens plus à l'aise depuis que mon corps est là. Il a l'air gentil mais un peu apeuré par ma conscience (elle est pas commode celle-là). Un autre coup frappe à la porte (qui ça peut bien-être encore ?) et débarquent mes sentiments. Ils arrivent sous la forme d'un mobile avec des fragments de verre colorés et ils scintillent dans tous les sens. Ils ont l'air sympas eux aussi. Ils vont s'assoir sur une chaise, en face de moi, et à côté de ma conscience. Depuis qu'ils sont là, l'ambiance est moins coincée. Ils mettent un peu de lumière dans tout ça et détendent l'atmosphère. Re-belotte, ça re-frappe (ils ne connaissent pas la sonnette) à la porte et là je me retrouve nez à nez avec mon intuition. C'est un bout de lance en pierre affûté (si c'est pas clair comme message ça). Elle rentre dans le salon, s'assoit entre moi et mon corps. Depuis qu'elle est là, je me sens tout à fait rassurée.
Après cet exercice de visualisation, le prof (n'oublions pas que j'étais en cours de sophrothérapie et non pas victime d'un champignon hallucinogène) nous demande de discuter avec tout ce petit monde pour savoir ce qui ne va pas dans notre vie, ce qui va bien et ce que l'on pourrait faire pour que ça aille encore mieux. Et vous savez quoi ? En bavardant ensemble, des choses enfouies ou auxquelles on n'accordait pas plus d'importance que ça, viennent sur le devant de la scène. On est presque surpris par ce que l'on y apprend. Cette conversation avec soi-même est plus que constructive. Je ne sais pas si c'est le dédoublement de soi qui permet cette analyse, la forme d'hypnose sous laquelle on est ou la relaxation poussée à son paroxysme mais c'est vraiment I-M-P-R-E-S-S-I-O-N-N-A-N-T.

Le prof nous a alors fait émerger doucement, j'ai petit à petit, repris conscience de mes membres et du fait que j'étais allongée dans une salle avec d'autres gens. J'ai également compris l'utilité de la polaire. Je ne m'en rendais pas compte mais mon corps grelottait. Le prof nous a dit que nos "visions" ne s'expliqueraient pas complètement tout de suite et que les choses allaient mûrir d'elles-mêmes. Je sais que ça peut presque faire un peu peur comme ça ou encore un peu "secte" mais c'est une expérience qui vaut vraiment le coup, ne serait-ce que pour la relaxation qu'elle provoque. Ce qui est étonnant aussi c'est que j'ai dormi comme un bébé cette nuit (chose assez rare pour le dire) et que je suis hyper courbaturée aujourd'hui (alors que je suis restée allongée sur un tapis hier). En tout cas moi j'y retourne la semaine prochaine et si ça vous tente, n'hésitez pas à m'écrire, je vous trouverai le nom de ce praticien.

En attendant, maintenant que je me suis mise à nue devant vous, j'apprécierai un peu de discrétion à mon égard parce que sinon mon mobile, mon corps nuageux, ma lance, ma conscience et moi-même allons nous mettre en colère !!!

Posté par Gribouillimousse à 13:23 - Bonne idée ! - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire