Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

29 avril 2010

Vestiaires femmes

vestiairesPfiou ! Tout à l'heure, j'étais à la salle de sport. Oui, oui, vous avez bien lu, je suis une vraie sportive ! Enfin, en vérité, je suis une vraie stressée. Résultat des courses, après le travail, je file à la salle et le fait de me dépenser me détend. J'oublie mes problèmes de boulot pour me concentrer sur mes exercices de cardio ou de muscu. Dans d'autres cas, je rumine mes dossiers et j'utilise ma colère accumulée de la journée (merci patron !) pour redoubler d'efforts et me sculpter un corps de déesse (rien que ça). Nonobstant les contractions, crampes et autres courbatures que cela engendre, c'est une activité agréable qui, de temps en temps me fait halluciner... 

La première chose qui m'étonne, c'est de continuer à me rendre deux à trois fois par semaine dans ce centre afin de souffler, suer, étirer, muscler et tonifier mon petit corps. Je suis super fière de moi ! Je ne me pensais pas si endurante. J'ai pris l'habitude de passer par la case sport depuis quatre mois et je reconnais que le moniteur avait raison, les résultats apparaissent dès les trente premiers jours. Je redessine donc ma silhouette comme qui dirait et en même temps je me déstresse. Parcequ'il faut reconnaître que pendant qu'on sert les dents en comptant les tractions, on ne pense pas à autre chose ! Puis, il faut reconnaître qu'après, comme consolation, il y a toujours la possibilité de se faire un petit hammam (ou un sauna, au choix) et ça c'est un vrai bonheur !

La seconde chose qui me surprend concerne les vestiaires. Là, en revanche, il y a des us et coutumes qui restent de vraies interrogations pour moi. D'abord, il faut bien voir que toute la gent féminine se côtoie là-dedans. Les jeunes, les vieilles, les adipeuses, les maigres, les belles, les moches, les poilues et les épilées s'observent et se comparent du coin de l'oeil. Déjà, ce mix m'étonne car c'est plus visible que dans la rue. On se retrouve en face de deux nénettes qui discutent sport en se prêtant leur déo qui, hors contexte, ne se seraient JA-MAIS adressées la parole. Imaginez la grande ado, casque sur les oreilles et brassière rose flashy qui s'adresse à une femme de cinquante piges bien tassées, du genre plutôt BCBG, avec les clips dorés aux oreilles et le sac Cartier dans le casier. Soyons bien clair dès maintenant, les préjugés prennent le dessus et les deux donzelles n'auraient jamais, ne serait-ce qu'échangé trois mots, dans une autre situation.
Cependant, le plus surprenant reste à venir ! C'est que tout ce petit monde se ballade complètement à poil, ne cherche pas deux secondes à garder une once d'intimité. Vas-y que ça se savonne dans tous les recoins sur ma gauche, que ça remet sa serviette hygiénique (et oui, je sais, c'est trash ; c'est pour ça que j'en parle) à ma droite, que l'autre se pèse derrière moi en se tripotant la fesse pendante et que la dernière, dans ma ligne de mire, se refait le portrait à grands coups de blush et d'ombre à paupière ! Et vous savez quoi ? Ca surprend la première fois et après on ne s'en rend même plus compte ! Ouaip ! Je vous jure ! On finit par se souvenir des vestiaires, quand on allait à la piscine avec la classe à six ans et que la maîtresse nous répétait : "Fais pas ta mijorée, on est toutes faites pareil".
Et bien aujourd'hui, avec mes yeux d'adultes et mes quatre mois de vestiaires au Club Med Gym, je peux vous le confirmer ! Toutes pareilles. En plus ou moins bien quand même...

Posté par Gribouillimousse à 18:19 - Merci patron ! - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire