Gribouillimousse

Ce blog est avant tout un blog de filles. Un blog où la vie est un concept où le mot féminité prend tout son sens...

23 avril 2010

La cagouille

01oklescargotmontorgueil150_1_Hier, après avoir bien fêté, avec mes collègues, mon dernier jour dans ma maison d'édition, je suis allée, grâce au bon conseil d'une copine, éponger mes deux mojitos dans un super "petit resto".
C'est en réalité une adresse connue (l'établissement appartient au fondateur de la Tour d'argent) que je n'avais pas encore testé. Pour ceux qui ne comprennent pas le patois charentais (honte à vous), cagouille veut dire escargot.

Il s'agit donc de L'escargot Montorgueuil situé, comme les parisiens l'auront compris, à deux pas des Halles, au coeur de Paris. Je m'y suis rendue avec Doudou qui a eu la bonne idée de m'inviter.
L'endroit est splendide, emprunt des années folles. Dès l'entrée je peux voir un tableau électrique en cuivre qui me rappelle le XIXème siècle. Une fois arrivée dans la salle, l'ambiance tamisée de cet hôtel particulier me charme dans l'instant. L'hôtesse nous fait grimper, Doudou et moi, un splendide escalier en colimaçon menant à une salle plus escargot_6_1_intimiste. Chouette, un dîner aux chandelles. J'ai immédiatement été séduite par les peintures au mur et les différents fauteuils entourant les tables. On a alors tendance à se prendre pour une célébrité, habituée du lieu, attendant ses amis VIP.

Une fois confortablement installés, nous jetons un oeil sur la carte. Alors là, soyons sincères, il y en a pour tous les prix, surtout les plus élevés (ceci dit je m'en moquais, c'est Monsieur qui devait cracher). Il est cependant tout à fait possible de faire un excellent repas à un tarif raisonnable. Les entrées nous font toutes saliver, j'hésite avec l'os à moelle mais nous nous laissons tous les deux tenter par la spécialité de la maison : les escargots aux trois saveurs (foie gras, roquefort et ail-persil). Bon, ayant des origines charentaises, je connais bien ce plat et suis très pointilleuse sur la manière dont est cuisiné celui-ci. En l'occurrence, le produit était splendide, j'ai a-do-ré ceux avec le foie gras, juste un bémol sur le roquefort qui cache un peu le goût de l'escargot. Après avoir régler leur compte aux gastéropodes, nous passons à la suite. Je reconnais que mon choix me faisait peur. Je m'étais décidée pour des noix de saint jacques à la Christophe Sense (le chef émérite de l'établissement) et avais un peu peur de rester sur ma faim, étant habituée à en voir deux se batte en duel au fond de mon assiette. Quel ne fut pas mon soulagement quand j'ai vu arriver une longue assiette avec toutes ces petites bouchées en randognon ! C'était divin, les coquilles étaient fondantes, rien d'autre à dire si ce n'est : mes compliments au chef ! Doudou avait opté, dans l'idée de ne pas complètement saborder son régime, pour une daurade qui était également très bonne (Oui, j'ai le terrible défaut de toujours piquer dans l'assiette des autres. Gin Fizz sait de quoi je parle, j'ai des preuves .). Nous avions arrosés tout ça avec un magnifique petit vin blanc (j'ai oublié ce que c'était mais il était bon, hips !) et délaissés les bouteilles à 200 euros (oui, il y en a même des plus chères). Pour en finir et ranfeant au fond d'un tiroir toute idée diététique, nous avons terminés sur des ma-gni-fi-ques fondants au chocolat. On a même demandé une boule vanille en supplément de la chantilly prévue ! J'en connais une qui va devoir aller faire un tour au club de sport...

Nous sommes donc partis, repus et ravis. Cet endroit vaut vraiment le détour tant pour son décor que pour sa cuisine. Je vous assure qu'on peut y manger sans se ruiner tout en se faisant régaler par un grand chef ! Pour réserver, il suffit de cliquer ici.

PS : Le dîner ne nous a pas été offert contre une bonne pub sur l'établissement...

Posté par Gribouillimousse à 18:01 - Culture ? Pas si sûr... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire